Les enseignements

9

Equipe et responsable

Contacts

Nous localiser

Pour venir chez nous

ELA – 2022

19/Oct/2022 | Evènement

Dictée et cross E.L.A., 2022

Dictéee E.L.A.

Ce lundi 17 octobre, tous nos collégiens ont participé à la dictée E.L.A. qui a pour objectif de sensibiliser les jeunes au handicap et au respect de la différence.

Les élèves de 6ème ont eu le privilège de rencontrer Camille Arfaux, joueuse professionnelle de basket au club de Brunehaut près de Tournai. C’est cette dernière qui leur a lu la dictée, L’étoile qui n’avait pas sommeil.

Nos jeunes étaient ravis de participer à cet événement qui marque le début de la semaine « Mets tes baskets et bats la maladie ».

Rendez-vous mercredi pour le cross!

L’étoile qui n’avait pas sommeil

La nuit allait prendre fin. L’heure de retourner au lit avait sonné pour la lune et pour les étoiles qui luisaient au firmament depuis des heures. L’une d’elles rechignait pourtant à suivre ses sœurs. C’était la petite Or. On l’appelait ainsi car sa lumière se distinguait le soir dans le ciel : au lieu d’être blanche, elle ressemblait à l’éclat du précieux métal.
« Dépêche-toi, lui dit une de ses sœurs. Allons nous coucher. La nuit est presque terminée, nous devons céder la place au jour ! »
Or refusa de les suivre ; elle dit qu’elle n’avait pas encore sommeil.
« Si tu restes, continua une autre sœur, la lumière du soleil va t’avaler. On raconte que le jour, les étoiles comme nous s’effacent. Viens, sinon on ne te verra plus ! »
Or ne bougeait toujours pas, décidée à prolonger la nuit. A l’horizon, la lumière de l’aube, blanchâtre et teintée de rose, s’annonçait doucement. Les autres étoiles décampèrent en criant en chœur vers Or : « tant pis pour toi, on t’aura prévenue ! »
Le soleil se leva. Ses puissants rayons commencèrent bientôt à envelopper la petite Or, qui souriait et savourait le silence et la tranquillité.
« Peu m’importe d’être vue, moi, pensait-elle. On m’a assez regardée cette nuit. Ce que je veux, c’est voir le jour ! »
Le char du soleil s’avançait maintenant vers Or, que la vive lumière avait complètement aveuglée. Elle entendit une grosse voix et devina immédiatement à qui elle appartenait, même si elle avait été obligée de fermer les yeux.
« Petite étoile de nuit, que fais-tu au milieu du royaume diurne ? Pourquoi n’es-tu pas rentrée avec tes sœurs ? Tu es bien intrépide !
Or prit son courage à cinq branches et répondit :
« Maître Soleil, je sais que j’appartiens au règne nocturne, mais j’étais curieuse de vous voir et de découvrir le jour.
-La curiosité est parfois un vilain défaut, tonna la grosse voix.
-Oui, parfois, répliqua Or en tremblant un peu, mais sans elle, comment connaître l’univers ?
Pendant quelques secondes, ce fut le silence. Or pensa qu’elle avait commis une bêtise et que le soleil allait l’éteindre complètement. Elle s’apprêta à disparaître dans la lumière du jour.
« Tant pis, se dit-elle. J’aurais vu un peu ce que c’est ! »
A ce moment-là, la grosse voix s’éleva encore dans l’univers : le soleil riait aux éclats.
« J’aime beaucoup ta personnalité, petite étoile. Ouvre les yeux, il ne t’arrivera rien. Je t’emmène avec moi pour te faire visiter mon royaume. Mais attention, tu n’as pas intérêt à briller plus fort que moi ! »
C’est ainsi que notre courageuse Or découvrit le jour en compagnie du soleil, qui lui avait fait un peu de place à côté de lui sur son char. Elle était heureuse.
Mais dites-moi, quelle est la morale de cette histoire ?

Mohamed Mbougar Sarr

Cross E.L.A.

Dans la continuité de la dictée, le cross du collège se déroule le mercredi suivant, en soutien à la lutte contre les leucodystrophies.

Comme pour la dictée, tous les élèves sont concernés.

Le soleil était au rendez-vous, tous les élèves ont répondu présents à cet évènement !